Hauconcourt, qui dépendait de l’ancienne province des Trois-Evêchés (Val de Metz), était une seigneurerie avec tous les droits de justice, un baillage et un château.

phpThumb_generated_thumbnailjpgAncien bien de l’église de Metz, Hauconcourt échut à la Maison d’Apremont au XIe siècle. Après 1488, le fief fut vendu à des familles messines.

Le village fut détruit en 1324 et en 1386 lors des guerres de l’époque.
De l’ancien château fort, une partie des murs, des tours et du château étaient encore visibles vers 1900.

 

Accès rapides : Etymologie - Armoiries - Château - Annexes - Ponts

 


Etymologie

Hauconcourt a connu au cours des décennies, différentes appellations :

1060         HAUENCUMEURT
1128  HARLONCOURT
1137  ARLONCOURT
1241 HAUECONCORT
1319 AUCONCOURT
1323 à 38 HAUECONCOURT - HAUECONCORT - HAUECONCOUR
1337 LACONCOURT
1360 HAWENCOURT
1387 HACONCOURT
1404 HAWECONCOURT - HAUWECONCOURT
1473         ACONCOURT
1474         HAULCONCOURT
1544         HAULTONCOURT
1636         HAUTCONCOURT
1759         AWENCONCOURT
1869         HAUCONCOURT
1917         HALKENHOFEN
1919         HAUCONCOURT
1940         HALKENHOFEN


et depuis 1945, le village s’appelle HAUCONCOURT.

En patois, il se nomme « HAUCONCO » ou « HAUCONCOT ».

En patois de l’Isle (parlé du Ban-St-Martin à Richemont), nous sommes les « Haute Benotte » (le sobriquet est les « Haut Bonnet » ).

Le 22 mai 1997, après un sondage au niveau de la population, le conseil municipal retient comme nom des habitants du village : Hauconcourtais et Hauconcourtaises.


Armoiries

Le 25 avril 1957, le Préfet de la Moselle délivrait à la commune de Hauconcourt le “Diplôme d’Armoiries Communales”.

blason“Délivrons à la Commune de Hauconcourt les Armoiries suivantes figurées au Blason : D’azur à la bande d’or, accompagnée en chef de 3 étoiles du même et en pointe de 3 ondes d’argent”.

  • D’azur à la bande d’or : le blason de couleur bleue est traversé par une diagonale jaune.
  • 3 étoiles : la Province des 3 évêchés.
  • 3 ondes d’argent : représentant la Moselle.

 


Tableau en émaux de Longwy représentant le blason de Hauconcourt.

 

emaux_longwy

 

Inaugurée en 1996, une magnifique fresque de 3,50m sur 1,60m orne la salle du conseil. Elle retrace " la visite du Dauphin de France en 1744 à Hauconcourt, visite au cours de laquelle les gens du cru furent invités à lui offrir du raisin". Réalisée par Pierre-Paul Frick et son frère Jean-Louis de Wintzenheim, ils se sont inspirés des peintres de l’époque, tels que Fragonard, Boucher et Velasquez, quatre mois de dur labeur pour un résultat grandiose.

 

fresque


Château

photo_chateau_6[1]M. Léon Jean Baptiste Adde (Maire de Hauconcourt de 1870 à 1886) et Mme, née Stef (originaire de Hauconcourt) en étaient les propriétaires.

Héritière des biens de son mari, elle légua à sa mort, le 19 janvier 1922, à la congrégation des sœurs de la Providence de Peltre :

  • son château de Hauconcourt
  • une somme de 20 000 Marks plus 500 Marks pour l’installation et le mobilier d’une salle d’asile afin d’y recevoir l’école des grandes filles. Par arrêté du 5 août 1922, la congrégation est autorisée à accepter ce legs. Le mobilier pour cette école sera prélevé dans celui de la commune, la congrégation ne fournissant que le local.
  • un portrait de buste peint représentant Mme ADDE appelée “La Dame” par les habitants, est toujours visible au château.
  • dans la cour, côté grand’rue et faisant partie des dépendances du château, une grange et une maison d’habitation où résidait M. Willaume (jardinier et homme à tout faire de M. & Mme Adde) et sa famille, ont aujourd’hui disparu.

Annexes

Amelange           

1200 : Ferme d’Amelange – 1398 : Amelingen.
Ancienne ferme du pays Messin (Val de Metz) et seigneurerie avec tous droits de justice.
La ferme était fortifiée et a résisté en 1444 aux Français. Amelange était une terre qui fut donnée à l’Abbaye de Justement par Hilin, archevêque de Trèves, en 1161. Fortifiée par Jean et Richard d’Amelange, soldoyeurs messins en 1444, elle sut faire bonne contenance contre les soldats de Bassompierre en 1489.

Cette antique ferme abbatiale resta longtemps célèbre parmi les pieuses paysannes, parce qu’au-dessus de sa porte se trouvait l’image en pierre de Saint Faustin, devenu Saint Frusquin, que venaient implorer avec succès les femmes dont la couche était stérile. La féconde influence de St Frusquin s’étant fait sentir jusque chez les jeunes bergères des hameaux voisins, sans lui adresser de prières, il en résulta une insurrection générale. Le Saint fut arraché de sa niche et précipité dans une mare d’où on ne l’a jamais déterré.
L’histoire ne dit pas si les jeunes filles en ont été plus satisfaites.      

Bac sur la Moselle         

Maison isolée construite en 1866.

Sur la Moselle         

L’endroit s’appelle également "la ruine". Il s’agit d’une maison isolée, contruite en 1838, sur l’emplacement d’une ruine dont l’origine n’est pas connue.

Annexe disparue

St Frusquin – chapelle St Faustin 1618. La chapelle se trouvait à proximité de la ferme d’Amelange. En 1840, elle fut incorporée aux bâtiments de ferme. Dans une écurie, des restes de fenêtre de la chapelle étaient encore visibles vers 1900.

Informations extraites de Blaissing (J.M.)
Traduction du Reichsland Elsa Lothringen (1901-1903)
Prospection Inventaire, Arrondissement de Metz, 1991-1992


Ponts

Pont Laurent Barbier

Patrick Weiten, Président du Conseil Général, a inauguré le pont Laurent Barbier du nom de l’architecte décédé en février 2014, en présence de Mme Barbier et de sa fille, de Philippe Wagner, Maire de Hauconcourt, Ghislaine Melon, Maire d’Ennery et de nombreux élus et citoyens.
    
Voir Photos

Pont Rapilly

Construit entre 1946 et 1950, le pont suspendu fut créé par l’ingénieur Rapilly et inauguré le 6 juillet 1952. En 2011, le Conseil Général diagnostique une forte dégradation du pont nécessitant soit sa réparation, soit sa déconstruction/reconstruction. Etant donné le coût de réparation (estimé entre 3 et 4 €uroM) et le gabarit de l'ouvrage, la 2ème solution est retenue. Les travaux de démolition ont débuté en janvier 2013.
    
Voir Photos

Ancien pont datant du XXe siècle

Très peu d’historique au sujet de l'ancien pont, excepté sa date du début de construction (1900). Il a été dynamité par les Français en 1940 pour empêcher les Allemands de passer.

Le 10 mai 1940, l’Allemagne envahit la France. Les ouvrages de la ligne Maginot tenant toujours bon, les Allemands pénètrent par le sud de Metz. Les Français feront sauter le pont d’Hauconcourt le 10 juin 1940.
    
Voir Photos